Images des plus belles nébuleuses

Images des plus belles nébuleuses

de lecture - mots

Les nébuleuses sont ces amas de gaz et de poussières que les images de Hubble ont pu montrer dans toutes leurs splendeurs.

Il ne s’agit pas que de simple gaz. Les nébuleuses sont des « pouponnières d’étoiles ». C’est dans des régions gazeuses comme celles-ci que naissent les étoiles. Grâce à la gravité, des nuages de gaz s’accumulent et se réchauffent, lorsque la matière devient suffisamment chaude et massive, elles se transforment en étoile.

Les nébuleuses (le mot provient du nebula qui signifie nuage) sont comme les nuages sur Terre. On peut s’amuser à imaginer des formes. Certaines ont même des ressemblances troublantes avec des formes bien connues.

Et vous, que voyez-vous dans ces nébuleuses? N’hésitez pas à mettre en commentaire les formes ou créatures que vous avez cru apercevoir en contemplant ces magnifiques images de nébuleuses.

La nébuleuse du cône

Nébuleuse du Cône

La Nébuleuse du cône est une région riche en hydrogène située à environ 2700 années-lumière de la Terre. De la tête jusqu’à sa base, la distance est d’environ 7 années-lumière. À titre de comparaison, l’étoile la plus proche de système solaire, Alpha du Centaure, se situe à 4 années-lumière de la Terre. Cette région est donc assez vaste. 

Dans le ciel, elle se situe dans la constellation de la licorne.

Cette nébuleuse a été découverte en décembre 1785 par l’astronome britannique d’origine allemande William Herschel.

Elle fait partie d’un ensemble gazeux plus vaste nommé NGC 2264.

La nébuleuse de la Fourrure de Renard

Nébuleuse de la Fourrure de Renard

La nébuleuse de la fourrure de renard est un amas de gaz et de poussières situé à environ 2700 années-lumière de la Terre, dans la constellation de la Licorne.

NGC 2070 La nébuleuse de la Tarentule

NGC 2070 nébuleuse de la Tarentule

Cette nébuleuse a été découverte par l’astronome et homme d’Église qui vécut au 18e siècle. Il a fait l’observation de cette nébuleuse en décembre 1751.  

La nébuleuse se situe dans la constellation de la Dorade à environ 170 000 années-lumière de la Terre.

Elle est la plus grande nébuleuse connue à ce jour. Elle s’étend sur plus de 1800 années-lumière de distance.

La nébuleuse de la Tête de Cheval

Nébuleuse de la Tête de Cheval

La nébuleuse de la tête de cheval est une des nébuleuses les plus connues. Son nom lui vient de la forme très distinctive d’une tête de cheval.

NGC 2020

NGC 2020

Située à environ 150 000 années-lumière de la Terre, dans la constellation du Dorade, NGC 2020 fait partie du Grand de Nuage de Magellan.

Elle a été découverte en 1826 par l’astronome James Dunlop.

La nébuleuse de l’Aigle

Nébuleuse de l'Aigle

La nébuleuse de l'Aigle est située dans la constellation du Serpent. Sur cette image, on peut apercevoir l'aigle qui a donné son nom à cette nébuleuse.

Cet amas découvert en 1746 par l'astronome français Jean-Philippe de Chéseaux est également connu pour abriter la région connue sous nom Pilliers de la Création. (Cette région en forme de main est visible près du centre de l'image) 

L’astronome Messier l’ajoutera à son catalogue de nébuleuses en 1764.

Ces magnifiques images sont des clichés composés de photos prises dans les différents champs du visible et de l'invisible. Notamment la lumière visible, l'infrarouge et l'ultraviolet.

Le résultat donne ce magnifique amas d'étoiles, de poussières stellaires et de gaz multicolore.

Située dans la constellation du serpent, à environ 7000 années-lumière de la Terre. La taille de la nébuleuse est d’environ 9,5 années-lumière.

À l’intérieur de ce nuage de gaz et de poussières naissent de nouvelles étoiles qui tirent leur origine de l’agglutinement de gaz.

Piliers de la Crétation

Pilliers de la Crétion

Les Piliers de la Création sont le nom donné à une partie de la Nébuleuse de l’Aigle, rendue célèbre par l’un des plus beaux clichés du télescope spatial Hubble.

IC 1805

IC-1805

IC 1805, ou la Nébuleuse du Cœur, est située à quelque 7500 années-lumière de la Terre.

Elle se situe dans notre Voie Lactée. Dans le ciel elle se trouve dans la constellation de Cassiopée.

Elle fut découverte en 1787 par l'astronome britannique William Herschel.

Les couleurs donnant fortement sur le rouge sont le résultat de l'ionisation de l'hydrogène.

M 17

M17

La nébuleuse Messier 17 est une nébuleuse située à quelque 5500 années-lumière de la Terre.

Tout comme la nébuleuse M16, elle fut d’abord découverte en 1746 par l’astronome Jean-Philippe de Chéseaux puis en 1764 par Charles Messier.

NGC 7293

NGC 7293

La nébuleuse 7293, dite nébuleuse de l'Oeil de Dieu en raison de sa ressemblance avec l'oeil humain, est l'une des nébuleuses planétaires les plus proches de la Terre. Dans le ciel, elle se situe dans la constellation du Verseau.

Elle se situe à environ 650 années-lumière de la Terre. Son âge est estimé autour de 10 600 ans.

Elle a été découverte en 1824 par l'astronome allemand Karl Ludwig Harding.

M57

M57

La nébuleuse de la Lyre ou M57 est une nébuleuse planétaire située dans la constellation de la Lyre.

Située à environ 2300 années-lumière de la Terre son âge est estimée entre 3000 et 6000 ans.

Elle est le résultat de la mort de l'étoile située au centre de l'image. Après avoir épuisé son carburant, l'étoile a rejeté sa couche extérieure. La température de l'étoile est estimée à environ 100 000 Kelvin, soit environ 99 700 degrés Celsius.

La nébuleuse de la Lyre a été découverte en 1779 par l'astronome français Charles Messier. Messier a établi un catalogue de 110 nébuleuses et amas d'étoiles.

La nébuleuse de la Lyre était le 57e objet recensé dans son catalogue.

La nébuleuse de la Fourmi

Nébuleuse de la Fourmi

La nébuleuse de la Fourmi (également connue sous le nom de Menzel 3) a obtenu ce nom en raison de sa forme particulière qui lui fait ressembler à la tête et au thorax d'une fourmi. 

Elle est produite par une étoile mourante semblable au Soleil, qui perd ses couches de gaz externes.

Cette nébuleuse se situe à environ 8000 années-lumière de la Terre. Dans le ciel, elle est visible dans la constellation de la Règle, située dans l'hémisphère sud.

RCW 49

Nébuleuse RCW 49

RCW 49 est une pouponnière d’étoiles située à environ 13 700 années-lumière de la Terre et sa taille est d’environ 350 années-lumière. À elle seule, cette nébuleuse contiendrait plus de 2200 étoiles.

NGC 6357

NGC 6357

Située à 6500 années-lumière dans la constellation du Scorpion. La nébuleuse est riche en jeunes étoiles nées dans les épais amas de gaz et de poussière.

L'étoile la plus brillante que l'on aperçoit sur ce cliché porte le nom de Pismis 24-1. Pismis 24-1 est située à environ 8000 années-lumière de la Terre. Les experts ont pendant un temps cru qu'il s'agissait de l'étoile la plus massive de la galaxie. Sa masse avait d'abord été estimée à environ 200 à 300 fois la masse du Soleil. Mais les récentes observations de Hubble ont démontré qu'il s'agissait en fait de deux étoiles orbitant l'une autour de l'autre.

NGC 602

NGC 602

L'amas stellaire NGC 602 a été découvert en aout 1826 par l’astronome australien d’origine écossaise, James Dunlop

L’image ci-dessus a été composée grâce aux images recueillies par les télescopes spatiaux Hubble, Chandra et Spitzer.

Grâce aux rayons ultraviolet et infrarouge émis par certaines étoiles de la région, les télescopes Chandra et Spitzer sont en mesure de collecter des données sur ces étoiles qui autrement n’auraient pas été visibles avec des caméras ordinaires.

Cette nébuleuse se situe à environ 196 000 années-lumière de la Terre.

M1, la nébuleuse du crabe

Nébuleuse du Crabe

La nébuleuse du crabe a été découverte par l’astronome britannique John Bevis 1731. Plus tard, en 1758, l’astronome français Charles Messier, qui développe le projet de cataloguer les objets célestes qui ne sont pas des comètes observe la nébuleuse du crabe dont il fait la première nébuleuse de son catalogue.

Son nom lui vient de la forme du croquis dessiné par l’astronome irlandais William Parsons lorsqu’il voulut la représenter sur un papier.

Cette nébuleuse tirerait son origine d’une supernova survenue au Moyen-Âge en 1054. Un observateur chinois aurait observé l’éclat lumineux dans le ciel qui demeura visible durant plusieurs mois.

La nébuleuse du crabe se situe dans la constellation du Taureau, à environ 6500 années-lumière de la Terre.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.