Livraison Gratuite partout en Europe et au Canada
Échelle de l'évolution des civilisations de Kardashev

L'échelle de Kardashev

de lecture - mots

En 1964, l'astrophysicien russe Nikolai Kardashev a estimé que les civilisations peuvent être classées en fonction de la quantité totale d'énergie dont elles disposent. Il a défini trois niveaux de civilisations en fonction de leur capacité à exploiter et à utiliser l'énergie.

À ces trois premiers niveaux établis par Kardashev, trois autres sont venus s’ajouter depuis afin de prendre en compte les nouvelles théories développés au cours des dernières décennies.

L'échelle de Kardashev, comme elle est communément appelée, distingue désormais sept niveaux de civilisations basés sur leur consommation énergétique et les moyens technologiques développées.

L’échelle de Kardashev était un outil développé afin de mesurer le degré de développement technologique d’une civilisation sur la base des sources d’énergie à sa disposition.

Découvrez dans cet article les sept types de civilisations qui composent l’intrigante échelle de Kardashev.

Type 0: La civilisation humaine

Civilisation humaine

La civilisation de type 0 correspond à une civilisation qui exploite l’énergie de la planète qu’elle habite, mais l’efficacité de l’exploitation n’est pas encore à son plein potentiel.

Ce niveau correspond grosso modo à la civilisation actuelle. Nous avons certes développé des technologies qui nous permettent d’exploiter l’énergie issue des combustibles fossiles, de la chaleur de la Terre, des vents grâce aux éoliennes, mais nous ne sommes pas encore en mesure d’exploiter l’énergie que génère la Terre à son plein potentiel.

Nous n’avons tout simplement pas encore les moyens. De plus, nous n’avons pas encore les moyens de le faire de manière éthique sans endommager notre planète. L’exploitation du pétrole par exemple se fait encore avec des dommages pour la nature environnante.

On estime qu’il faut encore attendre une centaine d’années avant que les humains atteignent le type de civilisation de niveau 1.

Cela dépendra bien entendu de la vitesse à laquelle nous développerons des technologies innovantes et plus efficaces.

Type I: La civilisation planétaire

Civilisation planétaire

Il s’agit ici d’une civilisation qui est en mesure de capter et d’exploiter l’ensemble de l’énergie générée par sa planète. Un peu à la manière d’un réacteur géant.

Tout porte à croire que l’humanité est lancée vers cette voie, pour le meilleur comme pour le pire.

Il faudrait alors espérer que nous parvenions à coloniser d’autres planètes afin d’en tirer l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’espèce humaine avant d’entamer de manière irréversible les ressources générées par notre planète.

Nous n’aurions pas d’autres choix si nous continuions comme nous le faisons à augmenter nos besoins énergétiques.

Une civilisation de type 1 ne serait pas seulement capable d’exploiter entièrement l’énergie produite par sa planète.

Elle serait également capable d’avoir un contrôle total sur la Terre. Notamment en contrôlant les éruptions volcaniques, le climat, les tremblements de terre grâce à une main mise sur les plaques tectoniques ou encore en contrôlant le développement de la faune et de la flore à travers la Terre.

Naturellement, notre regard se tournerait alors vers l’exploration et l’exploitation des planètes avoisinantes. Mais cela suppose un besoin énergétique gigantesque auquel notre planète seule ne pourra pas répondre. Pour y parvenir, notre civilisation aurait besoin de se tourner vers l’énergie produite par les étoiles, l’ultime source d’énergie.

Aussi, les capacités d’exploitation d’énergie solaire seraient bien au-delà de ce que nous pouvons concevoir actuellement. Une civilisation de type 1 aurait une capacité d’exploitation de l’énergie solaire incomparable.

Type II: La civilisation stellaire

Sphère de Dyson civilisation de type 2

C’est une civilisation interstellaire et qui est capable d'exploiter la totalité de l'énergie produite par son étoile.

Actuellement, nous utilisons une infime partie de l'énergie produite par le Soleil. De plus, nous exploitons de manière passive l'énergie solaire que nous recevons depuis notre étoile.

Une civilisation de type 2 aurait les capacités technologiques de capter et d'exploiter la totalité de l'énergie produite par le Soleil.

Entre une civilisation de type 1 et une civilisation de type 2 l’écart est immense. La seconde étape de l’échelle de Kardashev suppose un niveau de développement technologique extraordinaire.

Une telle civilisation serait capable de réaliser la construction de structures immenses avec une efficacité tout aussi extraordinaire.

L’une des réalisations les plus incroyables que serait capable de construire une telle civilisation est ce qu’on appelle la sphère de Dyson.

La sphère de Dyson

Il s’agit d’une structure construite autour d’une étoile et qui permettrait d’en exploiter complètement l’énergie.

Le Soleil étant si gigantesque, les matériaux nécessaires pour construire une sphère de Dyson autour de notre étoile devront nécessairement être exploités sur d’autres planètes. Une telle construction demanderait une quantité phénoménale de minerais pour fabriquer les pièces et tous les composants ainsi que les machines nécessaires à leur fabrication et leur installation autour du Soleil.

Deux types de sphères sont envisagées

  • L’une serait une structure géante et solide. Toutefois, elle présenterait les désavantages d’être vulnérable aux astéroïdes.
  • L’autre serait un ensemble de panneaux solaires placés en orbite autour de l’étoile. Ce serait probablement le concept à prioriser. Même si un astéroïde endommageait plusieurs panneaux lors de son passage, cela n’aurait aucun effet sur l’intégrité totale de la structure.

Sphère de Dyson

L’accomplissement d’une telle prouesse technique serait le début de l’exploration interstellaire. Une telle énergie entre les mains d’une civilisation lui permettrait de se déployer à travers la galaxie.

Une telle civilisation aurait non seulement le contrôle sur sa planète, mais l’ensemble du système solaire, les planètes qui y orbitent, les astéroïdes, les comètes pourraient tous être exploités pour leur énergie.

Civilisation de Type 2

Pour l'anecdote, la fédération des planètes issues de l’univers de Star Trek correspond à une civilisation de type 2.

D’ailleurs dans l'un des épisodes de la célèbre série Star Trek The Next Generation, l’USS Enterprise rencontre une sphère de Dyson.

Type III: La civilisation galactique

Voyage à travers la galaxie

Il s’agit ici de l’ultime niveau qu’avait envisagé Kardashev lors de l’élaboration de son échelle. Ce serait une civilisation galactique, capable d'habiter à travers l'ensemble de la galaxie et d'en exploiter toute l'énergie.

Les capacités d’une telle civilisation dépassent tout simplement l’entendement.

Une civilisation de type III s'étendrait à toute une galaxie. Elle coloniserait et contrôlerait de nombreux systèmes solaires.

À terme, lorsque son hégémonie s’étendrait à l’ensemble de la galaxie, elle serait en mesure d’exploiter, de stocker ou d’utiliser l’énergie produite par des dizaines de milliers d’étoiles voire même d’exploiter l’énergie de l’ensemble des étoiles d’une galaxie.

Son pouvoir ne se limiterait pas non plus à exploiter l’énergie des étoiles ou de terraformer une planète comme Mars. Une civilisation de type 3 aurait la capacité de déplacer des planètes, de fusionner plusieurs systèmes solaires ensemble. Bref, les planètes qui nous apparaissent comme des mondes gigantesques deviendraient de véritables blocs de construction dont cette civilisation pourrait se servir à loisir.

Même l’énergie des super novas pourrait être emmagasiné par une telle civilisation et pourquoi pas même de créer des étoiles.

Enfin, les astrophysiciens ont développé de nombreuses théories depuis que Kardashev a établi son échelle de l’évolution des civilisations spatiales.

Les trois types suivants ont été développés pour envisager des civilisations auxquels n’avait pas pensé le célèbre astrophysicien russe en raison des connaissances disponibles à son époque.

Type IV: La civilisation universelle

Civilisation de type 4 sur l'échelle de Kardashev

Les théories récentes ont ouvert la voie à des réflexions nouvelles sur les possibilités des civilisations futures à maitriser leur environnement et les étoiles qui les entourent.

Ainsi, une civilisation de type 4 serait capable d’exploiter l’énergie de l’univers entier. Autrement dit, ils auraient accès à une source d’énergie inépuisable.

Cette civilisation, ou civilisations dans le cas où elle serait le résultat de la collaboration de diverses civilisations habitant la galaxie, serait en mesure de voyager à travers les immenses distances qui séparent les galaxies.

Elle aurait également la technologie lui permettant d'exploiter la matière noire et l'énergie noire.

Avec leur capacité à exploiter l’énergie des galaxies, elles disposeraient de l’énergie suffisante pour voyager à travers de grande distance.

Cette civilisation coloniserait les galaxies de l’univers une à une à la manière des communautés polynésiennes qui conquirent une à une les iles de l’océan Pacifique, malgré les grandes distances qui séparaient chacune d’elle et les risques représentés par de tel voyages.

Sa maitrise ne se limiterait plus à la matière. Elle serait en mesure de contrôler l’espace-temps, la rendant de ce fait presque indestructible, mais également grandement utopique.

Elle pourrait éventuellement déployer des signaux vers d’autres univers.

Type V: La civilisation du multivers

Multivers

Après avoir acquis la maitrise de l’énergie disponible dans l’univers, une civilisation de type cinq correspond à une civilisation qui a découvert le moyen de voyager vers d’autres univers et de tirer parti de la puissance de multiples univers.

Dans ce cas de figure, nous dépassons largement ce qu’il est possible d’imaginer avec les théories scientifiques actuelles.

Quoi qu’il en soit, certaines estiment qu’une telle civilisation aurait la capacité de se rendre indétectable puisque ses actions et son pouvoir seraient impossibles à distinguer des phénomènes naturels et observables dans le monde physique.

Type VI: Une civilisation au-delà de l'espace et du temps

La civilisation de type 6 est encore plus abstraite et difficile à imaginer. Une telle civilisation aurait les moyens technologiques de voyager, de modifier, voir de même de créer des univers et des multivers, mais également de les détruire.

À l’image de la civilisation représentée dans le film Interstellaire, une telle civilisation existerait en parallèle de l’espace et du temps. Cela lui conférerait tout simplement des pouvoirs qui se rapprocheraient de ce que les humains imaginent lorsqu’ils évoquent des pouvoirs divins.

Univers Infini

Cette civilisation mettrait sans doute des millions d'années à voir le jour, voire même plus. À ce point-ci, elle n’aurait probablement plus rien à voir avec les espèces vivantes comme la nôtre.

Les individus appartenant à cette civilisation auront probablement dépassé depuis longtemps les considérations d'ordre individuel et pourraient être connectés dans une sorte de conscience collective universelle.

Conclusion

Pour l’instant cette échelle comporte beaucoup de suppositions. Mais l’imagination rencontrera-t-elle la réalité? L’avenir de l’humanité le dévoilera.

Néanmoins l’échelle de Kardashev est loin d’être absurde. Il s’agit d’une excellente feuille de route qui nous permet de visualiser la direction que la civilisation humaine ou une civilisation extraterrestre prendrait au fil de son évolution.

Puisqu’une grande partie de l’évolution de la vie est conditionnée par la quête d’énergie, il n’est pas absurde d’établir l’évolution du futur dans l’effort qui sera déployer pour maitriser les différentes sources d’énergie présentes dans l’univers.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.