Livraison Gratuite partout en Europe et au Canada
Pourquoi Pluton n’est plus une planète?

Pourquoi Pluton n’est plus une planète?

de lecture - mots

Pluton, considérée autrefois comme la plus petite planète du Système solaire, a perdu son statut de planète en aout 2006. Cette année-là, à la suite des nouvelles recherches et des découvertes de nouveaux corps célestes dans notre Système solaire, L’Union astronomique internationale (UAI) a statué sur les nouveaux critères devant être remplis pour répondre à la nouvelle définition retenue pour qualifier de planète un objet céleste.

Depuis l’assemblée générale de l’Union Astronomique Internationale de 2006, les planètes du Système solaire sont désormais au nombre de huit.

Planètes du Système Solaire

Qu’est-ce qu’une planète?

Les planètes sont connues depuis des milliers d’années. Les observateurs des premières civilisations, notamment les Sumériens et les Babyloniens, avaient déjà noté la particularité de ces corps célestes qui, contrairement aux étoiles fixes, semblaient se déplacer dans le ciel.

En effet, l’astronomie est une des plus anciennes activités humaines, et déjà, au moment de l’invention de l’écriture, les planètes Mercure, Venus, Mars, Jupiter et Saturne sont connues et étudiées depuis plus de trois millénaires et peut-être depuis bien plus longtemps encore. (Trop éloignées pour l’époque, Uranus et Neptune n’ont été découvertes que bien plus tard en 1781 et 1846 respectivement.)

Pour les peuples de l’Antiquité et jusqu’à tout récemment, une planète était simplement un corps céleste orbitant autour du Soleil et qui n’était pas une étoile. On distinguait les étoiles, qui demeurent fixes dans le ciel, des planètes, qui parcourent le ciel tout au long de l’année.

Toutefois, les récentes découvertes permises grâce à des télescopes de plus en plus volumineux et puissants ont dévoilé un système solaire beaucoup plus riche en corps célestes que ne le laissaient penser les observations d’autrefois.

Pluton, qui a été découverte en 1930 par l’astronome américain Clyde Tombaugh, a donc tout naturellement été introduite comme la neuvième planète du Système solaire.

Toutefois, en 2005, grâce à des technologies toujours plus sophistiquées, une nouvelle planète du nom de Éris a été découverte.

Pourquoi a-t-on modifié la définition d’une planète?

La nouvelle planète Éris, dont le nom signifie discorde en grec (dans la mythologie grecque, Éris était la déesse de la discorde), est venue semer le trouble au sein même de l’Union astronomique Internationale.

D’abord considéré comme plus volumineuse que Pluton, il s'avère ensuite qu’Éris était légèrement plus petite. Mais la porte était désormais ouverte à une nouvelle interprétation de ce qu'est une planète.

Devions-nous encore considérer ces planètes aussi petites et potentiellement très nombreuses comme des planètes à part entière? Ou bien devions-nous plutôt trouver une nouvelle définition pour qualifier ces petits corps célestes? La question était désormais sur la table.

C’est ainsi qu’en 2006, des sommités du monde de l’astronomie se sont rassemblées à Prague, en République tchèque, pour proposer une nouvelle définition qui viserait à distinguer les planètes volumineuses, et présentant des caractéristiques claires, des autres planètes similaires à Pluton et Éris.

En effet, en 2006, de nombreux petits corps célestes avaient été découverts depuis, notamment Sedna, découverte 2003, ainsi que Haumea qui fut découverte en 2004. Par ailleurs, des centaines d’autres corps célestes similaires en masse et en taille à ces nouveaux objets pouvaient potentiellement être découverts. Allions-nous les considérer tous comme des planètes?

Il devenait donc urgent de statuer sur le sort de Pluton et ses semblables et d'aboutir à une nouvelle définition.

T-shirt Pluton

Pourquoi Pluton n’est plus considérée comme une planète?

Pour ne plus laisser place à la confusion, la nouvelle définition des planètes qui serait retenue par l’UAI devait tenir compte de paramètres clairs.

Puisque les planètes comme Pluton et Éris ne se distinguent des autres planètes que par leur taille, il fallait trouver une définition qui puisse trancher le débat.

La nouvelle définition d’une planète approuvée par l’UAI établit les critères suivants :

  1. Une planète doit orbiter autour du Soleil
  2. Elle doit être sphérique
  3. Une planète doit avoir nettoyé son environnement de tout autre corps céleste (excepté les lunes)

Le critère principal retenu pour retirer Pluton de la catégorie des planètes est le troisième critère, celui des objets en orbite.

Selon l’UAI, la nouvelle définition d’une planète tient compte du fait que ce corps céleste doit avoir éliminé tout autre objet évoluant dans son sillage (on ne parle pas ici de satellite comme la Lune). Autrement dit, selon cette définition, une planète doit avoir nettoyé son environnement. Or ce n’est pas le cas pour Pluton.

En effet, Pluton ne s’est jamais libéré des trois petits corps célestes gravitant dans son sillage. Charon, Nix et Hydre évoluant tous avec Pluton autour du barycentre du système composé par tous ces objets. De plus, évoluant au sein la ceinture de Kuiper (une ceinture d’astéroïde située au-delà de l’orbite de Neptune), de nombreux autres objets célestes gravitent à proximité de l’orbite de Pluton.

La ceinture de Kuiper

À titre d’exemple, à l’exception de notre Lune, la Terre a éliminé tous les corps célestes et débris qui orbitaient dans son environnement et cela depuis bien longtemps. En effet, aucun autre objet comparable en taille à notre planète n’évolue dans l’orbite de la Terre. Ils ont tous soit été absorbés par la Terre ou éjectés grâce à la force gravitationnelle.

La nouvelle catégorie des planètes naines

La nouvelle définition en vigueur depuis 2006 établit donc deux catégories distinctes : les planètes et les planètes naines.

Selon cette définition, les planètes naines ne sont pas simplement une sous-catégorie de planètes. Elles sont désormais des corps célestes complètement distincts des planètes "classiques".

Qu'est-ce qu’une planète naine?

Les planètes naines

Les planètes naines sont tous ces corps célestes qui évoluent au-delà de l’orbite de la planète Neptune et que l’on qualifie désormais d’objets transneptuniens.

Le terme ne désigne toutefois pas uniquement les objets transneptuniens. La planète naine Cérès, découverte en 1801 par l'astronome Giuseppe Piazzi, et située entre l'orbite de Mars et Jupiter, fait également partie de cette catégorie.

Depuis 2006, date à laquelle Pluton a perdu son statut de planète, de nouvelles planètes naines ont été découvertes. La ceinture de Kuiper, cette ceinture d’astéroïdes située au-delà de l’orbite de Neptune, renferme très probablement de nombreux autres corps célestes semblables à Pluton et Éris.

Les nouvelles recherches et nouveaux télescopes géants en construction nous en apprendront certainement beaucoup sur cette région éloignée et mystérieuse du Système solaire.

Mais le débat sur les catégories de planètes n’est peut-être pas complètement clos. De nombreux astronomes sont en désaccord avec la nouvelle définition de l’UAI. Pour certains, seul le critère de caractère sphérique des objets célestes devrait être retenu pour qualifier un corps céleste de planètes.

Selon cette définition, la Lune entrerait également dans la catégorie des planètes ainsi que les nombreuses lunes de Jupiter et Saturne. Cela porterait le nombre de planètes dans notre Système solaire à 115 planètes!

Le débat pourrait donc de nouveau s’ouvrir dans les décennies où les siècles à venir. Mais selon vous, Pluton, planète ou pas?

Si le monde des planètes et de l'astronomie vous fascine, profitez de l'occasion pour découvrir notre boutique de décoration sur le thème de l'espace.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.