Le retour des missions spatiales vers la Lune

Retour sur la Lune -

Le retour des missions spatiales vers la Lune

Peu de sujets passionnent autant depuis des décennies que les questions soulevées par la première expédition de l'Homme sur la Lune. Au-delà de toutes les interrogations sur la véracité de l'expédition et de l'alunissage, nombreux sont ceux qui s'interrogent sur le désintérêt montré pour la Lune depuis les années 1970. L'argument officiel a longtemps été qu'il n'y avait finalement plus rien à voir sur la Lune.

Heureusement, nous serons bientôt fixés. Les sceptiques tout comme les convaincus pourront enfin s'entendre sur les véritables faits concernant la Lune.

En effet, avec le développement de nouveaux programmes spatiaux, un retour sur la Lune devient de plus en plus probable. Encore plus intéressant, après la domination spatiale américaine et russe des dernières décennies, le futur de l'exploration spatiale et lunaire semble de plus en plus sourire à de nouveaux acteurs.

Les pays émergents

La Chine 

On le sait tous, la Chine a connu une croissance fulgurante depuis sa politique commerciale industrielle initiée durant les années 70 sous la gouverne de Deng Xiaoping. Maintenant que la Chine est en passe de définitivement prendre place au côté des plus grandes puissances de ce monde, elle convoite désormais de se draper des attributs des grandes puissances et d’intégrer le groupe extrêmement fermé des explorateurs de l'espace. La Chine vient de récemment franchir un pas majeur en réussissant l'alunissage, le 3 janvier dernier, d'une sonde spatiale sur la face cachée de la Lune. Leur objectif avoué est d'envoyer des missions habitées sur la Lune au cours des prochaines années.

L'Inde

L'Inde qui voit de plus en plus la Chine comme une rivale tente de suivre le rythme insoutenable du développement chinois. Heureusement pour elle, l'Inde bénéficie de la bénédiction démographique qui a aidé la Chine dans son développement. Avec plus d’un milliard d’habitants et une croissance rapide, l'Inde caresse elle aussi le rêve de figurer au palmarès des puissances spatiales. Elle est déjà bien avancée. L'Inde envoie depuis plusieurs décennies des sondes et des satellites dans l'espace. L'Inde détient d'ailleurs le record du plus grand nombre de satellites placés en orbite lors d'un seul décollage : 104 satellites envoyés d'un seul coup ! Un véritable fusil à pompe spatiale. En 2014, elle a placé une sonde en orbite autour de Mars. Désormais, elle convoite le projet d'envoyer ses premiers astronautes en orbite de la Terre d'ici 2022. L'Inde deviendrait alors le quatrième pays à être en mesure d'envoyer des hommes dans l'espace.  

 Les compagnies privées SpaceX et Blue Origin 

 SpaceX

Les récents développements de la compagnie de SpaceX ont révolutionné les perspectives futures de l’exploration spatiale. Je ne sais pas si vous avez déjà eu la chance d'observer un atterrissage des fusées Falcon Heavy de l'entreprise SpaceX, mais c'est une vision assez surprenante. En effet, SpaceX a réussi l’exploit de mettre au point les premières fusées réutilisables. Cela est d'autant plus humiliant pour les grands joueurs actuels que cette percée a été rendue possible grâce à l’entreprise privée d'Elon Musk. Depuis peu, la compagnie SpaceX est désormais à l'origine de la majorité des lancements américains. Autrement dit, les États-Unis ne se tourne plus exclusivement vers la NASA pour mettre des satellites dans l'espace. Ce qui relance le sempiternel débat qui a fait rage au XIXe siècle : quel est le secteur le plus performant, le privé ou le public. Les prochaines années seront en mesure de nous fournir une réponse. Du moins en ce qui concerne l'exploration spatiale. 

Atterrissage de la fusée Falcon heavy en vidéo

 

Blue origin

Jeff Bezos, le patron d'Amazon et par ailleurs l'homme le plus riche de la planète caresse désormais lui aussi le projet de devenir un acteur majeur dans la course spatiale. Comment pourrait-on lui en vouloir. Ayant atteint son niveau de richesse, il roule désormais pour la gloire et dans le but de graver son nom à jamais dans les livres d'histoire. Son entreprise Blue Origin, a pour projet de permettre le développement de voyages habités dans l'espace. À l'heure d'aujourd'hui, l'entreprise du multimilliardaire est en pleine phase d'expansion. Blue Origin est en phase d'agrandissements de ses installations. Des sommes considérables sont injectées dans la mise en place de complexes supplémentaires d'assemblage de ses fusées. 

 Et les États-Unis dans tout cela ?

La réaction des États-Unis s'est longtemps fait attendre. Après l'ambitieux projet imaginé par l'administration Obama d'envoyer des missions habitées sur Mars au cours des prochaines décennies, le projet a silencieusement été abandonné. Mais le rattrapage rapide de la Chine, l'ambition avouée d'Elon Musk et de Jeff Bezos de se positionner comme leader de l'exploration spatiale, les États-Unis viennent finalement de présenter un projet de retour sur la Lune. Et l'ambition n'est pas moindre, puisque la NASA projetterait d'y renvoyer un équipage d'ici cinq. Cet échéancier parait pourtant court compte tenu du temps qu'ils ont mis à se remettre sérieusement sur un tel projet.

Si cet article vous a plu, mais que vous ne pouvez attendre encore les premiers voyages touristiques à destination de la Lune, vous pouvez vous toujours vous procurer une Lampe Lune 3D

 Zack


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés